Main menu

Témoignages

 

 

 

 

 

J'ai suivi les cours de la CPGE du lycée Frédéric Mistral d'Avignon, de septembre 2009 à juin 2012, étant pendant trois ans optionnaire en Histoire/Géographie. En Khâgne, cela représente huit heures par semaine. J'y ai acquis et développé des qualités de mémorisation, de rédaction (commentaires de textes et de cartes), une endurance de la réflexion, et surtout une culture générale diversifiée dispensée par des professeurs de qualité. L'option Histoire/Géographie est le gage d'une formation qui balaye le passé, le présent et permet de réfléchir aux enjeux futurs. Avec une telle option sur votre Curriculum Vitae, de nombreuses portes universitaires et professionnelles s'ouvriront devant vous: nombreux métiers liés à la Géographie, recherche historique, mais aussi Sciences Sociales et/ou Politiques. Après trois ans de labeur, j'ai demandé une double licence Histoire et Géographie à l'Université Lyon II Lumière. Après un oral dans chaque matière, j'ai obtenu une Licence d'Histoire mention Bien et une Licence de Géographie mention Très Bien. Mes résultats au concours de l'ENS Lyon (deux fois sous-admissible) ne m'ont pas ouvert directement les portes de l'IEP de Lyon. Cependant, j'ai été prise sur dossier dans le Master de Sciences Politiques à l'Université de Lyon II Lumière, et après six mois de cours et trois mois de stage, j'ai renouvelé ma candidature sur dossier pour entrer à l'IEP de Lyon, où j'ai été admise en cinquième année, en M2 d'Analyse des Politiques Publiques. (Camille Mathieu)

 

 

La première image qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque les CPGE est celle d’un système élitiste dans lequel la concurrence règne en maître et empêche le développement de toute forme de solidarité. La CPGE du lycée Frédéric Mistral d’Avignon ne correspond en rien à cette (fausse) image. L’hypokhâgne et la khâgne sont un formidable lieu d’émulation intellectuelle, et l'option histoire-géographie n'échappe pas à la règle. J’ai beaucoup apprécié les deux années passées au sein de cet établissement même si, au départ, mon appréhension était forte. Fort heureusement, le temps des doutes et du découragement n’est que passager grâce à la très grande solidarité entre étudiant(e)s et aux conseils des enseignants. Actuellement en 3e année de licence d’histoire à l’université d’Avignon, j’envisage de passer, dans les années à venir, les concours de l’enseignement (CAPES et agrégation). La prépa n’est pas une fin en soi, c’est une bonne porte d’entrée dans l’enseignement supérieur. (Gilles Aucan, promo 2011/2013 ).

   

 

  Je suis rentré en Hypokhâgne au lycée Mistral en septembre 2010 après avoir obtenu mon baccalauréat mention Bien. Après une première année en option théâtre, j'ai décidé de prendre l'option histoire-géographie en Khâgne parce que je désirais poursuivre des études d'histoire après la prépa. Cette option offre une excellente formation pour tous ceux intéressés par l'histoire-géo, évidemment, mais aussi par toutes les sciences humaines. En effet elle permet d'acquérir une solide connaissance sur les thèmes abordés et d'approcher des domaines peu vus dans une khâgne A/L comme l'économie, la sociologie ...  De plus l'exercice du commentaire d'un document historique et d'une carte en option,  plus celui de la dissertation, pratiqué en tronc commun, permet également de développer des outils d'analyse et de rédaction qui aident à envisager sereinement de futures études universitaires. C'est ainsi mon cas, puisque après mon année de Khâgne j'ai obtenu en juin 2013 ma licence d'histoire avec mention Bien à l'Université Paris-Sorbonne où je suis actuellement en première année de Master afin de me préparer au concours de  l'agrégation. (Benoit Delbosc, promo 2010/2012)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Littéraires

Littéraires

Scientifiques

Scientifiques

IEP

IEP

Contact

Contact