Main menu

Témoignages

 

 

 

 

Témoignage de Baptiste

   "Je tenais tout d'abord à vous remercier pour ces deux années à Avignon qui ont été un réel levier d'épanouissement au regard de ma vie estudiantine et personnelle. Si je devais résumer à quoi correspondent mes souvenirs de la KH Théâtre notamment et ce que cette dernière a pu m'apporter, ainsi qu'à mon parcours, cela se résumerait en ces quelques mots :

J'ai passé deux années très enrichissantes à Avignon, au cours desquelles j'ai eu la chance de faire des rencontres exceptionnelles, qui perdurent pour la plupart au fil des mois et des années. La prépa ne peut à mon sens se traverser qu'avec cette notion d'humanisme que l'hypokhâgne et la khâgne du lycée F. Mistral à Avignon ont su transmettre à leurs étudiants. L'option théâtre plus que tout, de par sa capacité à réunir, à mettre en mouvement corps et esprits, fut très épanouissante. Elle m'a permis de développer ma fibre théâtrale tant sur un point théorique que pratique, et ce avec plaisir. Si la prépa peut avoir le défaut d'un strict encadrement ainsi que de retarder le moment où il faut affronter la suite, c'est finalement une réelle chance : pour ma part, il m'a fallu une année intermédiaire afin de prendre pleinement connaissance de ce fait. C'est à la Sorbonne Nouvelle (Paris III), en terminant mon année de licence de lettres à dominante théâtrale que j'ai pu prendre conscience des bienfaits de la Khâgne. Si la découverte de l'enseignement supérieur à l'université est pour le moins surprenante à l'issue d'une classe préparatoire, elle est d'autant plus appréhendable.
Je pense aujourd'hui que c'est à travers cette année en faculté, mais surtout grâce aux deux années précédentes en prépa à Avignon, que j'ai pu réellement maturer le choix de passer le concours du CELSA en communication au regard de ce qui me plaisait vraiment et de ce dont j'avais envie. Si l'oral fut un succès, c'est aussi en partie grâce à mon souhait de rejoindre la troupe de théâtre étudiante du CELSA, souhait réalisé et vecteur d'épanouissement - et c'est là encore qu'intervient l'option théâtre de la prépa Mistral, sans laquelle cetamour du théâtre n'aurait pu s'enrichir de nouveaux horizons.
Actuellement en plein stage, je poursuivrai l'an prochain mes études en première année de Master au CELSA avec plaisir, car c'est une grande école qui se rapproche finalement des valeurs et du cadre d'une khâgne. Si je n'ai pas fait le choix de me plonger pleinement dans le théâtre et de conserver cette corde à l'arc de l'amateurisme, c'est sans doute par peur et par la volonté de terminer un cycle global d'études supérieures qui soit rassurant. Pourtant, je connais certaines personnes ayant réalisé ce choix et qui sont actuellement en école de théâtre réputée, voire au conservatoire national de Paris. Je conserve de magnifiques souvenirs des deux années passées à Avignon

Ces quelques mots sont sans doute un peu trop longs et exhaustifs, voire parfois "mal dit", mais sans doute est-ce également la volonté d'expression et de reconnaissance auprès de l'ensemble des merveilleux enseignants qui parle à travers mon clavier. J'espère que vous pourrez leur transmettre mes très sincères salutations et profonds remerciements."

Baptiste.

 

 ****

 

Témoignage d'Iris

   "J’ai été étudiante en hypokhâgne et en khâgne à Avignon entre 2008 et 2010.
J’avais choisi cette classe prépa précisément parce qu’elle proposait l’option théâtre et c’est un choix que je ne regrette vraiment pas.Cette option m’a permis de découvrir un art que je connaissais finalement assez peu. Les cours théoriques ont complété ma culture littéraire en approfondissant un genre en particulier, et les cours pratiques ont été des moments de relâchement de la pression quotidienne. Les professeurs mettent un point d’honneur à nous emmener au théâtre régulièrement en organisant des sorties dans la région. Mais c’est surtout après la prépa que l’option théâtre a été un véritable atout pour moi. J’ai choisi de garder la double étiquette en continuant en bi-licence de littérature et de théâtre à la Sorbonne Nouvelle. Et même si finalement, j’ai choisi de faire un master de Littérature, j’ai eu la possibilité de choisir après la licence entre les Lettres et le Théâtre."

Iris.

Littéraires

Littéraires

Scientifiques

Scientifiques

IEP

IEP

Contact

Contact