Main menu

La Géographie en CPGE

 

                                                                        

                                                               

   Jan Vermeer van Delft 009

 

                                                     Le Géographe (Johannes Vermeer)

 

 

 

 

La géographie en classe préparatoire littéraire est une discipline enseignée à raison de 2 heures obligatoires par semaine, en première et en deuxième année, sous la forme de cours magistraux.Les contenus de ces deux années répondent à des moments différents de votre formation.

 

 

 

    • Les objectifs de la première année sont avant tout de vous faire découvrir une discipline souvent méconnue dans sa diversité. Ainsi, le cours alterne entre géographie générale et géographie régionale, géographie physique et géographie humaine et des sociétés, au travers de thèmes variés, comme l’étude de l’Outre mer français ou encore celle du tourisme dans le monde. L’expérience montre qu’une année permet de traiter 3 à 4 thèmes différents.

 

   •  La deuxième année répond à la préparation aux concours de l’ENS LSH, de la BEL, des Écoles de Commerces….et traite de la question de programme imposée par l’ENS LSH. Voici, à titre d’exemple, les questions étudiées ces dernières années, qui alternent une question de géographie générale et une question de géographie régionale:


   - 2009/2010: «Turquie, Turcs et Turcophones»  

   - 2010/2011: «Les énergies dans le monde: étude géographique» 

   - 2011/2012: «Le Cône Sud» (Argentine, Chili, Uruguay, Paraguay) 

   - 2012/2013: «Frontières et espaces frontaliers» 

   - 2013/2014: «l’Afrique australe» (Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Swaziland, Lesotho) 

   - 2014/2015 : "La planète financière"

   - 2015/2016 : "La Chine"

   - 2016/2017 : "Population et inégalités dans le monde"

 

 

 


Néanmoins, les deux années répondent aux mêmes exigences de rigueur et de sérieux, de curiosité intellectuelle, d’efforts nécessaires que nécessite l’acquisition des apprentissages. Ainsi, la géographie demande un travail de localisation préalable à toute étude sérieuse. De même, la composition, qui reste le socle de l’évaluation, présente quelques originalités: de durée plus courte (5 heures, et non 6 comme pour les autres disciplines), elle exige la réalisation d’une production graphique (carte de synthèse, croquis, schéma, tableau…), dont les codes doivent être rapidement maîtrisés.
Mais l’investissement consenti vous permettra de découvrir une discipline riche, dynamique, en phase avec le monde actuel.

 

    « Beaucoup de jeunes croient tout savoir avant le cours de Géographie. Il n’en est rien, bien sûr…[…] Et pourtant, le savoir géographique hiérarchisé et assimilé peut être passionnant, mieux même, indispensable à l’honnête homme du XXIè siècle, si celui-ci ne veut pas subir la mondialisation comme une malédiction, s’il veut en tirer le meilleur parti pour lui-même, l’humanité entière et son environnement. La Géographie est en effet la science qui permet de mieux habiter la planète, de mieux en partager les richesses, de mieux vivre ensemble dans la diversité des cultures ouvertes sur l’échange, d’être meilleur citoyen du monde. Elle est l’antidote du choc des civilisations, de la fin de l’Histoire et de toutes les peurs millénaristes qui rencontrent tant de succès aujourd’hui, touchant au climat, aux pollutions, à la démographie, à l’alimentation, aux religions. »

 

Jean-Robert Pitte, in Le Génie des lieux, CNRS-Editions, 2010                                                

(Afin de pouvoir me contacter, voici mes coordonnées: Yves Vigroux, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

 

 

 

Littéraires

Littéraires

Scientifiques

Scientifiques

IEP

IEP

Contact

Contact