Main menu

Lettres

 

 

 

Le français en classe préparatoire littéraire

 

L'enseignement du français en classes d’hypokhâgne et de khâgne (5 heures hebdomadaires) est entièrement lié à la préparation du concours de l'ENS LSH et donc à son programme. Toutefois la création en 2010 d'une Banque d'épreuves littéraires commune aux deux ENS, à l'École des Chartes, aux Écoles supérieures de commerce, l'intérêt des IEP pour cette formation, offrent une ouverture très importante.

Permettant d'aborder des époques et des genres littéraires différents, cet enseignement offre une formation approfondie à quiconque envisage une profession liée aux lettres (enseignement, bibliothèques, métiers du livre, métiers de la culture,...) mais aussi à tout étudiant soucieux de se former aux Humanités.

 

Visite de Villeneuve-lez-Avignon, sur les traces de Louis Aragon et Elsa Triolet. 

Les étudiants de khâgne et leur professeur de lettres, Caroline Veaux, sont allés visiter Villeneuve-lez-AVignon, sur les traces d'Elsa Triolet et de Louis Aragon. Le poète résistant y a en effet séjourné en 1941, chez son ami Pierre Seghers, qui avait installé à Villeneuve sa maison d'édition. c'est à Villeneuve qu'Aragon rédigea une bonne part d'Aurélien, roman que nous avions au programme cette année. Elsa Triolet, tombée amoureuse d'Avignon, "la ville magique", écrira ensuite en souvenir de son année passée à Villeneuve Les Amants d'Avignon, roman qui met en scène Juliette et Celestin, deux résistants, qui jouent, le temps d'une journée, à être les amants d'Avignon. Nous avons suivis leurs pas dans Villeneuve, au Fort Saint-André, puis à la Chartreuse : 

"Assis l'un près de l'autre dans une profonde encoignure, ils regardaient par la fente d'une meurtrière, comme par le trou d'une serrure, en cachette, le pays lumineux. Ils étaient là, à l'abri du vent qui se levait par moments, secouait follement les buissons désordonnés, la sombre verdure... Quand ils montèrent à la hauteur de la chapelle, le paysage leur ouvrit les bras largement et ils virent la ville magique, Avignon ! L'immense harpe brillait dans le ciel de toutes ses longues cordes tendues, luisantes, posée sur un piédestal de maisons se confondant dans un clair gris d'argile sèche." 

IMG 5645 1IMG 5648 1IMG 5649 1      IMG 5650 1IMG 5652 1

 

Bibliographie de travail pour les étudiants de khâgne.  

 

PROGRAMME 2016-2017. (KHÂGNE)

 

 

Axe 1

La poésie.

Axe 2

L’œuvre littéraire, ses propriétés, sa valeur. L’œuvre et son lecteur.

Œuvres

Agrippa d’Aubigné́, Les Tragiques, livres I et II, Gallimard, « Poésie », édition de F. Lestringant, 1995.
Racine, Bérénice, Flammarion, « GF Flammarion », n° 902, édition de M. Escola, 2013.
Jules Laforgue, Les Complaintes, Flammarion, « GF Flammarion », n° 897, édition de J.-P. Bertrand, 2000.

Louis Aragon, Aurélien, Gallimard, « Folio », n° 1750, 1972.

 

 

INDICATIONS BIBLIOGRAPHIQUES.

 

Vous trouverez ci-dessous une bibliographie de travail qui vous accompagnera tout au long de l’année. Il ne s’agit pas de tout lire, tout de suite. Le travail d’été doit être avant tout consacré à la lecture active des œuvres. J’ai indiqué, pour chacune des œuvres au programme, quelques lectures contextuelles et critiques. Privilégiez les articles, courts et ouvrant des perspectives critiques fécondes. Ceux que j’ai sélectionnés sont en ligne : le lien hypertexte est normalement actif ! En cas de problème, dites-le-moi.

Pour les axes, choisissez parmi les propositions de lecture que je vous fais. Pensez aussi à mutualiser votre travail. J’ai souligné en gras les œuvres qui me semblent les plus importantes. J’ai aussi indiqué des sites web qui offrent des conférences, ou des synthèses utiles.

Bonnes lectures !

Caroline Veaux

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

AUTOUR DES ŒUVRES AU PROGRAMME.

 

La lecture des œuvres prime sur toute autre sorte de lecture. Votre lecture doit être active : prenez des notes, faites le travail d’éclaircissement du sens (allusions historiques, littéraires, religieuses, etc.). Je vous rappelle l’existence du site Dictionnaires d’autrefois qui permet d’accéder en ligne aux dictionnaires anciens (de l’époque classique jusqu’au XIXe s.).

Pour chacune des œuvres, je vous indique d’ores et déjà quelques lectures qui me semblent profitables et qui peuvent stimuler votre réflexion. Je limite volontairement les indications critiques à un ouvrage et un article, qui ouvrent des pistes intéressantes pour les œuvres que nous aborderons dans un second temps. Concernant Les Tragiques, dont l’étude ouvrira l’année, je vous donne des indications plus détaillées.

 

> Autour des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné.

Edition à consulter, en complément.

- FANLO Jean-Raymond, Tragiques, Paris, Champion classiques, 2006. [Pour la qualité des notes et l’introduction].

Pour éclairer le contexte, et être au clair sur les guerres de religion.

- LIVET Georges, Les guerres de religion, Paris, PUF, coll. « Que sais-je », 1962. [Un ouvrage un peu ancien mais qui a le mérite d’être synthétique].

Lectures critiques.

- LESTRINGANT Franck, Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, Paris, Classiques Garnier, 2013.

- FANLO Jean-Raymond, « Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné : un titre et sa portée », Etudes françaises, vol. 44, n°2, 2008.

- MONTFERRAN Jean-Charles, « Ecrire la violence dans Les Tragiques : réflexions sur la plume et le glaive chez Agrippa d’Aubigné », Cornucopia, Le Verger-bouquet V, sept. 2015.

Lectures contextuelles.

- Ronsard, Discours des misères de ce temps, [édition numérique].

- Du Bellay, Défense et illustrations de la langue française, [édition numérique].

 

> Autour de Bérénice de Jean Racine.

Lectures critiques.

- LOUVAT Bénédicte, Poétique de la tragédie classique, SEDES, Campus Lettres, 1997.

- FORESTIER Georges, Passions tragiques et règles classiques, Paris, PUF, 2003.

- Emmanuelle Hénin, « Le plaisir des larmes ou l’invention d’une catharsis galante », Littérature, 2007/1, n°62.

Lectures contextuelles.

- D’autres tragédies de Racine (dont Andromaque).

- La Tite et Bérénice de Corneille.

Captations.

Sur le site de l’INA, des extraits de la mise en scène d’Antoine Vitez (1980), de Klaus Michael Grüber (1984) et de Lambert Wilson (2008), ainsi qu’une captation pour la télévision, mais de moindre intérêt.

 

> Autour des Complaintes de Jules Laforgue.

Lectures critiques.

- Jean-Pierre Bertand, « L’humour jaune des complaintes », Romantisme, 1992, volume 22, n°75.

- SCEPI Henri, Les Complaintes de Jules Laforgue, Atlande, coll. Clefs Concours, 2000 ou Les Complaintes de Jules Laforgue, Foliothèque.

Lectures contextuelles.

- Huysmans, A rebours. [pour la figure du dandy décadent]

- Villiers de L’Isle-Adam, Les Contes cruels, particulièrement ceux consacrés aux machines qui stigmatisent l’esprit bourgeois.

- Baudelaire, Les petits poèmes en prose [pour l’écriture de la modernité].

- Du Verlaine (Sagesse par ex) et des poètes fumistes (il existe des anthologies).

 

> Autour d’Aurélien de Louis Aragon.

Lectures critiques.

NAJOUX Cécile, BOUGNOU Daniel, Aurélien d’Aragon, Paris, Foliothèque, 2004.

PIEGAY-GROS Nathalie, « Mesure et démesure du roman », Etudes littéraires, vol 45, n°1, 2014. [Numéro consacré à Aragon praticien/théoricien du roman].

Lectures contextuelles.

Des recueils poétiques de Louis Aragon.

D’autres romans d’Aragon (Les voyageurs de l’impériale).

 

AUTOUR DES AXES D’ETUDE.

AXE 1 / LA POESIE.

> Œuvres littéraires.

Multipliez les lectures en fonction de vos goûts et de vos intérêts. Pensez à garder une trace de vos lectures (fiches, citations, etc.).

Vous pouvez aussi utiliser une anthologie poétique, afin d’amorcer la lecture d’œuvres intégrales. Gallimard propose ainsi une anthologie par siècles, que vous trouverez facilement en bibliothèque.

Enfin, n’oubliez pas la lecture de textes théoriques et critiques de poètes (Arts poétiques du XVIe s. et XVIIe s., Baudelaire, Bonnefoy, Jaccottet, Rilke, Ponge, Valery, Mallarmé, etc.)

> Lectures critiques.

Des usuels.

- JOUBERT Jean Louis, Genres et formes de la poésie, Paris, Armand Colin, U lettres, 2003.

- JOUBERT Jean Louis, La Poésie, Paris, Armand Colin, coll. « cursus », 1996.

- GOUVARD Jean-Michel, La Versification française, Paris, PUF, Quadrige, 2015.

- MARCHAL Hugues, La Poésie, Paris, Flammarion, GL-Corpus, 2013.

Sur des problématiques plus spécifiques.

- BONNEFOY Yves, Entretiens sur la poésie, Paris, Mercure de France, 1992.

- MAULPOIX Jean-Michel, Du lyrisme, Paris, José Corti, « En lisant en écrivant », 2000.

- RABATÉ Dominique, Figures du sujet lyrique, Paris, PUF, perspectives littéraires, 1996.

- RABATÉ Dominique, Gestes lyriques, Paris, José Corti, 2013. [un ouvrage récent, très stimulant qui s’organise autour de gestes poétiques (donner, promettre, maintenir) et permet de traverser une grande part de la production poétique].

> Sur le web.

- Le cours de Laurent Jenny, consacré à la poésie, sur le site de l’Université de Genève.

- Le site de Jean-Michel Maulpoix, notamment la section « Essais critiques ».

 

 

AXE 2 / L’ŒUVRE LITTÉRAIRE, SES PROPRIÉTÉS, SA VALEUR – L’ŒUVRE ET SON LECTEUR.

 

> Lectures critiques.

- BARTHES Roland, Essais critiques, Paris, Editions du Seuil, 1964. [Surtout l’article « écrivains et écrivants »]

- BARTHES Roland, Le plaisir du texte, Points essais, 2014.

- COMPAGNON Antoine, Le Démon de la théorie, Littérature et sens commun, Paris, Seuil, 1998.

- GENETTE Gérard, « Du texte à l’œuvre », Figures IV, Paris, Seuils, 1998.

- JENNY Laurent, La vie esthétique, stases et flux, Paris, Verdier, 2013.

- MACÉ Marielle, Façons de lire, manières d’être, Paris, Gallimard, NRF, coll. « essais », 2011.

- PIEGAY-GROS Nathalie, Le lecteur, Paris, GF, 2002.

 

> Sur le web.

- Dans l’atelier littéraire du site Fabula, un certain nombre d’articles renvoient à la réflexion autour de l’œuvre littéraire.

- MARTIN Pierre, « Du régime propre à la littérature » in Littérature 2010/1, n°157.

- Dans l’atelier littéraire du site Fabula, un certain nombre d’articles renvoient à la lecture, parmi lesquels celui de BARONI Raphaël, « Ce que l’auteur fait à son lecteur ».

- Les vidéos de la journée d’étude Le lecteur et ses autres, organisée par l’université Toulouse-Jean Jaurès.

- Le cours de Laurent Jenny, consacré à la lecture, sur le site de l’Université de Genève ainsi que celui sur l’interprétation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Littéraires

Littéraires

Scientifiques

Scientifiques

IEP

IEP

Contact

Contact